Décembre 2019

Les sociétés Quadran (futur exploitant du parc éolien) et KDE Energy France (assistant à maîtrise d’ouvrage) travaillent en collaboration sur le développement d’un projet éolien dans la commune. Elles ont organisent vendredi 5 et samedi 6, des permanences publiques d’information, à la salle des fêtes.

4 éoliennes prévues de 125 mètres de hauteur chacune

Pays d’Antrain

Dans le pays d’Antrain, 3 projets d’éoliennes industrielles sont en cours :
– Marcillé Raoul : le oui du conseil
– Bazouges : à la mi 2021 ?
– Saint Rémy : on consulte le 6 décembre 2019 de 14h à 19h et le 7 décembre 2019 de 10h à 13h à la salle des fêtes
Plus d’information dans l’article de la Chronique républicaine du 28 novembre ci dessous

Plus spécifiquement pour Marcillé Raoul, Ouest France du 28 novembre 2019 indique ‘Feu vert pour les six éoliennes » alors que 2 recours sont toujours en cours

Octobre 2019

L’ Assemblée Générale de l’APSE s’est déroulée le 31/10/2019 à Feins.

A P S E – Compte-rendu Assemblée générale du 31 octobre 2019

Membres du bureau :
Président : Franck MELIN
Trésorier : Louis HELLEUX
Secrétaire et Communication site : Carole HENON
Erwan BOURIEL

1/ Points de situation par le Président

2019 est une année de progression des parcs d’éoliennes industrielles de très grandes hauteurs comme à Bazouges La Pérouse-Noyal où 4 éoliennes de 180 m de hauteur vont être installées (2 sur Bazouges, 2 sur Noyal) . Le promoteur est la Société BORALEX.
Après l’enquête publique où le Commissaire enquêteur a donné un avis favorable alors que le dossier indiquait des ombres portées sur plusieurs maisons de riverains (effets stroboscopiques), le permis de construire a été accordé.

Le parc de Marcillé Raoul (6 éoliennes de 150 m de hauteur) nécessitant une double autorisation (ICPE et Permis de construire) est en cours d’instruction. Le promoteur est également la société BORALEX. Plusieurs riverains et associations s’étant mobilisés contre, le recours contre l’ICPE est toujours en cours.

A Saint Rémy du Plain, un mât de mesure de vent a été installé.

Suite à l’information donnée dans le magazine du Val d’Ille Aubigné N°16 Septembre-Octobre 2019 « La présence d’un couloir aérien militaire et la dispersion de l’habitat ont freiné les initiatives jusqu’à présent. Mais les discussions ont repris pour relancer deux projets à l’origine privés à Feins et à Sens de Bretagne ainsi qu’un troisième projet public et citoyen au nord du territoire. »
A Sens de bretagne (aux Archères) un mât de mesure de vent a été installé.
Le président a rencontré le maire de Feins :
– Pour le projet de Sens, peu d’informations. Le promoteur serait VOLTALIA.
– Pour Feins – Champbellé, la société ABOWIND aurait abandonné le projet. Il pourrait être repris par la Communauté de Communes qui a commencé à financer le projet et la réalisation d’études (Paysagère, sons, ….)
– Pour le projet public et citoyen au nord du territoire, Dingé-Guipel, la coopérative « Les survoltés » porte le projet sous la forme d’une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif).

A Bazouges-Romazy-Rimou, le promoteur KDE du projet éolien pourrait abandonner ce projet d’éoliennes industrielles car leurs hauteurs seraient trop faibles (120 m)

Enfin, à Tinténiac-Québriac, un projet est en cours d’études. L’association forte de nombreux adhérents réalise des recours.

Comme nous le constatons, de nombreux projets de parcs d’éoliennes industrielles sont en cours sur notre territoire. Ils posent de nombreuses questions comme le souligne Fabien Bouglé, expert de l’éolien et auteur de « Éolienne : la face noire de la transition écologique » Ed du Rocher. L’auteur dénonce une technologie obsolète et néfaste, qui pollue, émet du CO2, porte atteintes à la santé des personnes et à la biodiversité. Il évoque également des détournements de fonds publics, l’augmentation du prix de l’électricité, des conflits d’intérêt…

2/ Comptes de l’Association

A ce jour 334,39 euros de trésorerie. Comptes de l’APSE approuvés à l’unanimité.

3/ Cotisations

Le bureau décide de réaliser une année 2019 blanche de cotisations compte tenu des frais peu élevés.

4/ Quel avenir est souhaité à l’APSE compte tenu du sentiment d’un manque d’intérêt aux actions menées ?

Il est constaté une méconnaissance de l’APSE, voire un manque d’intérêt pour son action : peu de personnes se mobilisant.
Pourtant, pour la majorité du bureau, il apparaît indispensable de continuer son action compte tenu du nombre de projets en cours et à venir. Il est décidé d’adresser aux adhérents actuels et anciens une communication rappelant l’objectif de l’APSE, son action ainsi qu’un point de situation sur les parcs éoliens industriels en cours et à venir.

5/ Questions diverses, clôture de l’AG à 23h.

Septembre 2019

Les dernières nouvelles de cette rentrée :

La Société BORALEX a fait savoir aux élus de Bazouges La Pérouse qu’elle va construire les 4 éoliennes industrielles de 180 mètres à Bazouges et Noyal au 1er semestre 2020. Les nombreux riverains touchés par les effets négatifs ont commencé à réagir.

Il faut s’attendre qu’elle fasse de même pour les éoliennes de 150 mètres de Marcillé Raoul malgré les recours toujours en cours (appel – Conseil d’état).

Saint Rémy du Plain attend ses éoliennes et un pylône éclaire la zone depuis quelques temps.

Enfin, dans le magazine du Val d’Ille Aubigné – Sept Octobre 2019, l’article « Faire le pleins d’énergies » indique :

« Pour passer à la vitesse supérieur dans les énergies renouvelables, le PCAET (Plan Climat Air Énergie Territoire) cible l’installation de 9 à 21 éoliennes d’ici 2030. La présence d’un couloir aérien militaire et la dispersion de l’habitat ont freiné les initiatives jusqu’à présent. Mais les discussions ont repris pour relancer deux projets à l’origine privés à Feins et à Sens de Bretagne ainsi qu’un troisième projet public et citoyen au nord du territoire »

Bien cordialement à tous

Le président

Avril 2019

Quelques nouvelles :

Sur le parc éolien de Marcillé Raoul (6 éoliennes de 150 mètres) :

Les 2 recours sont toujours en cours. Pour le premier relatif aux permis de construire, s’ouvre la voie de la cour de cassation. Pour le second relatif aux installations classées (ICPE), le tribunal administratif de Rennes se prononcera dans quelques jours.

Mais le plus important reste la situation à venir pour les riverains, et ses conséquences (bruit, ….)

Bonne lecture

Le Président – 10 avril 2019

Janvier 2019

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2019

L’association APSE vous souhaite tous ses vœux de bonheur, santé et courage pour 2019. Elle vous donne les dernières informations bien décevantes :

  • Désormais, en Bretagne, les enquêtes publiques en mairie se feront sur Internet et cela malgré une consultation de citoyens (2 700 contre et 3 pour),
  • Un projet éolien en création à Sens de Bretagne (1) (société VOLTALIA)
  • Un projet éolien en création à Saint Rémy du Plain (1) (société KDE / QUADRANT)

L’association APSE

(1) source Mairie

Septembre 2018

Mot de la rentrée

C’est la rentrée scolaire et nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances.
Ces vacances ont été calmes pour nous dans le domaine de l’éolien. Et pourtant aucun projet n’a été définitivement abandonné.
Quoi de neuf ?
– « Le gel des projets éoliens suscite la colère dans la filière ». En effet, depuis décembre 2017, l’avalisation des projets est impossible pour des raisons réglementaires.
Je vous invite à prendre connaissance de cet article.
– En 2012, le Mont Saint Michel a failli perdre son label et être retiré de la liste du patrimoine mondial. L’UNESCO reprochait le projet d’implantation d’éoliens qui avaient été visibles depuis la « merveille  » ainsi que les travaux trop intrusifs. Au final, le Mont a conservé ce titre.Le conseil municipal de Bazouges la Pérouse a bien compris les enjeux patrimoniaux en refusant l’implantation d’un parc éolien sur la commune.
Bonne reprise à tous
Franck Melin
Président de l’APSE

Mai 2018

14 mai 2018 : Bazouges dit non au Parc éolien
Le conseil municipal a émis un avis défavorable au projet éolien de parc éolien de la société Boralex projeté dans les communes de Bazouges la Pérouse et Noyal sous Bazouges.

Pour accéder à l’intégralité de l’article Ouest France du 14 mai 2018, Cliquez ici pour le compte rendu complet de l’Assemblée Générale.

Janvier 2018

12 janvier 2018 : Assemblée Générale
Mot du président

« Notre assemblée générale s’est déroulée en ce début de janvier 2018 dans de bonnes conditions.

2017 fut une année de progression des parcs d’éoliennes industrielles de très grandes hauteurs comme Québriac, Tinténiac (150 mètres) mais surtout celui de Bazouges La Pérouse de 180 mètres proche de la petite cité de caractère et du Mont Saint Michel. 180 mètres, c’était, il y a peu, la hauteur de la plus haute tour de Londres.

L’enquête publique prévue à Bazouges le 15 janvier 2018 a été annulée quelques jours sans informations. Elle va être reconduite sans doute, ….. Votre présence sera déterminante car elle ne dure qu’un mois et il y a peu de créneau pour rencontrer la responsable.

N’oublions pas que que les sénateurs avaient demandé une distance de 1000 mètres (au lieu de 500 mètres) pour les riverains les plus proches afin d’atténuer les traumatismes acoustiques et les pollutions diverses comme les ombres portées sur les maisons, les flashs, sources de stress potentielles pour les riverains à 500 mètres et plus.

Concernant le projet de Marcillé Raoul, la société BORALEX sollicitée de nombreuses fois n’a toujours pas communiqué sur les dizaines de maisons de Marcillé Raoul concernées par les ombres portées.

Des adhérents continuent les recours contre cette société qui ne donne ses mesures de bruit réel que le temps de la construction alors que « 87% des français considèrent le bruit comme un nuisance rédhibitoire à la définition d’un logement idéal » – Source ADEME.

Bonne année 2018 pour vous et vos familles, gardons notre optimisme modéré et espérons que l’impartialité(1) sera de mise.

Franck Melin
Le président

1- « qui ne sacrifie pas la justice et la vérité aux conditions particulières »

Pour accéder à l’intégralité de l’assemblée générale, Cliquez ici pour le compte rendu complet de l’Assemblée Générale.