Septembre 2018

Mot de la rentrée

C’est la rentrée scolaire et nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances.
Ces vacances ont été calmes pour nous dans le domaine de l’éolien. Et pourtant aucun projet n’a été définitivement abandonné.
Quoi de neuf ?
– « Le gel des projets éoliens suscite la colère dans la filière ». En effet, depuis décembre 2017, l’avalisation des projets est impossible pour des raisons réglementaires.
Je vous invite à prendre connaissance de cet article.
– En 2012, le Mont Saint Michel a failli perdre son label et être retiré de la liste du patrimoine mondial. L’UNESCO reprochait le projet d’implantation d’éoliens qui avaient été visibles depuis la « merveille  » ainsi que les travaux trop intrusifs. Au final, le Mont a conservé ce titre.Le conseil municipal de Bazouges la Pérouse a bien compris les enjeux patrimoniaux en refusant l’implantation d’un parc éolien sur la commune.
Bonne reprise à tous
Franck Melin
Président de l’APSE

Mai 2018

14 mai 2018 : Bazouges dit non au Parc éolien
Le conseil municipal a émis un avis défavorable au projet éolien de parc éolien de la société Boralex projeté dans les communes de Bazouges la Pérouse et Noyal sous Bazouges.

Pour accéder à l’intégralité de l’article Ouest France du 14 mai 2018, Cliquez ici pour le compte rendu complet de l’Assemblée Générale.

Janvier 2018

12 janvier 2018 : Assemblée Générale
Mot du président

« Notre assemblée générale s’est déroulée en ce début de janvier 2018 dans de bonnes conditions.

2017 fut une année de progression des parcs d’éoliennes industrielles de très grandes hauteurs comme Québriac, Tinténiac (150 mètres) mais surtout celui de Bazouges La Pérouse de 180 mètres proche de la petite cité de caractère et du Mont Saint Michel. 180 mètres, c’était, il y a peu, la hauteur de la plus haute tour de Londres.

L’enquête publique prévue à Bazouges le 15 janvier 2018 a été annulée quelques jours sans informations. Elle va être reconduite sans doute, ….. Votre présence sera déterminante car elle ne dure qu’un mois et il y a peu de créneau pour rencontrer la responsable.

N’oublions pas que que les sénateurs avaient demandé une distance de 1000 mètres (au lieu de 500 mètres) pour les riverains les plus proches afin d’atténuer les traumatismes acoustiques et les pollutions diverses comme les ombres portées sur les maisons, les flashs, sources de stress potentielles pour les riverains à 500 mètres et plus.

Concernant le projet de Marcillé Raoul, la société BORALEX sollicitée de nombreuses fois n’a toujours pas communiqué sur les dizaines de maisons de Marcillé Raoul concernées par les ombres portées.

Des adhérents continuent les recours contre cette société qui ne donne ses mesures de bruit réel que le temps de la construction alors que « 87% des français considèrent le bruit comme un nuisance rédhibitoire à la définition d’un logement idéal » – Source ADEME.

Bonne année 2018 pour vous et vos familles, gardons notre optimisme modéré et espérons que l’impartialité(1) sera de mise.

Franck Melin
Le président

1- « qui ne sacrifie pas la justice et la vérité aux conditions particulières »

Pour accéder à l’intégralité de l’assemblée générale, Cliquez ici pour le compte rendu complet de l’Assemblée Générale.

Janvier 2017

10 janvier 2017 : Point de situation

La société BORALEX  a 2 projets d’éoliennes industrielles,  un à Marcillé-Raoul et l’autre sur les 2 communes de Bazouges la Pérouse et Noyal sous Bazouges.

Le premier de 6 éoliennes de 150 mètres, en lisière de l’étang du boulet (site natura 2000), fait l’objet de plusieurs recours de riverains et d’associations.

Le second de 6 éoliennes de 150 mètres de 2 MW vient de se transformer en 4 éoliennes géantes de 180 mètres de 4 MW. Les riverains des communes environnantes s’organisent pour protéger leur patrimoine, le paysage et la petite cité de caractères. des troubles à venir .

Édifier des éoliennes en plein bocage, proche des habitations, d’une hauteur égale à celle de la « City de Londres », est ce bien raisonnable ?

Septembre 2016

29 septembre 2016, 20h30 : Assemblée Générale
Ordre du jour :
Mot du président,
Point financier et cotisations,
Point sur l’évolution des projets,
Renouvellement du bureau,
Questions diverses.
Un pot sera servi en fin de soirée.

Cliquez ici pour le compte rendu de l’Assemblée Générale.

Points de situation

Environnement paysagé et autres sites éoliens

Le site de six éoliennes de 145 mètres de la Société BORALEX à Marcillé Raoul est inégré dans un ensemble de 3 parcs éoliens d’une vingtaine d’éoliens sur 7 km autour de l’étang du boulet, de la commune de Feins. Ceux de EDF EN et ABOWIN ne sont pas « définitivement abandonnés ».

D’ailleurs, EDF EN précise qu’ils sont toujours en stand by et que le mat de mesure a été démonté fin 2015 compte tenu que les mesures de vent sont réalisées.

BORALEX sur Marcillé Raoul est prêt à démarrer. Cependant, après un recours gracieux d’associations et de riverains, un double recours contentieux est en cours :

  • un contre le permis de conduire
  • un dans le cadre des installations classées.

En effet, le parc de Marcillé Raoul nécessite une double autorisation pour pouvoir définitivement démarrer.

Depuis, plusieurs autres parcs éoliens sont prévus à proximité

  • un à Plegeunec de 150 m,
  • un à Tinténiac de 150 m,
  • un à Québriac de 150 m,
  • un à la Bouéxière de 150 m,
  • un à Bazouges la Pérouse de 150 m,

Certains ont déjà fait l’objet d’enquêtes publiques avec un avis favorable (Québriac) et un défavorable (Tinténiac).

Pour rappel, le projet de Marcillé Raoul a fait l’objet d’une enquête publique et le commissaire enquêteur a fait part de plusieurs difficultés :

  • « la transformation du paysage à partir de l’étang du boulet sera réelle….. »
  • « le développement de ce parc éolien à Marcillé Raoul et l’existence du parc de Tréméheuc rendait très difficile voire impossible le développement d’autres projets dans ce secteur en raison de l’important effet de mitage qu’ils pourrait générer. Tout projet ultérieur serait socialement très difficile à accepter par la population. Les inquiétudes exprimées au cours de l’enquête sont à mon sens justifiées. »

L’association APSE se pose la question : « Que pensez du foisonnement des parcs autour de celui de BORALEX ? »

Rapprochez vous des associations locales qui oeuvrent pour préserver notre patrimoine paysager. Car nous sommes tous concernés par ces éoliennes que nous verrons sur plusieurs dizaines de kilomètres, en roulant ou de chez soi. Impactant notre vie, mitant le paysage, artificiellisant les reliefs jusqu’à Rennes et le Mont Saint Michel.

Le Président  APSE
Association pour la Protection et la Sauvegarde de l’Environnement
Franck Melin

 

Décembre 2015

Au mois de décembre 2015, l’Apse a adressé un mail de demande d’information concernant le démontage du mat de mesure EDF EN et la suite du projet de parc éolien sur les territoires de Se,s de Bretagne, Marcillé Raoul et Feins.

EDF EN nous a adressé la réponse suivante, le 17 décembre 2015 :

« Bonjour,
En effet, le mât de mesure de vent a été démonté fin octobre dernier étant donné que nous avons suffisamment de données de vent.
Le projet éolien est toujours en stand-by en attendant une évolution de l’Armée de l’Air sur la hauteur limitée des éoliennes dans le tronçon d’entrainement basse altitude.  
 
Sincères salutations,
Perrrine Le Saint
Chef de Projets
EDF EN France
Agence de Nantes
3 chaussée de la Madeleine
CS 52314
44023 Nantes Cedex 1
Tel     : +33 (0) 2 40 71 71 90
www.edf-en.fr « 

:

Octobre 2015

Au mois d’octobre 2015, le mat de mesure de vent installé en 2012 par EDF Energies Nouvelles a été démonté.

Que cela signifie t’il ?

  • l’abandon du projet de parc éolien sur les territoire de Sens de Bretagne, Marcillé Raoul, Feins ?
  • D’autres projets EDF Energies Nouvelles en terme d’éolien sont ils prévus sur notre territoire (Communauté de Communes du Pays d’Aubigné) ?

L’Apse s’informe et vous tient informé dès réception de renseignements complémentaires.

Juin 2015

18 juin 2015, Assemblée Générale de l’APSE : elle s’est déroulée dans la salle des fêtes de Feins. En lien, le compte rendu de l’AG.

Projet BORALEX sur Marcillé Raoul : projet de 6 éoliennes de 145 mètres de hauteur
Suite enquête publique, le commissaire enquêteur a donné un avis favorable malgré 56% des avis émis défavorables. En lien le rapport de l’enquête publique.

 

Mars 2015

L’ enquête publique prévue en novembre 2014 pour le parc éolien de Marcillé Raoul puis annulée a finalement lieu :
du lundi 30 mars au mardi 28 avril 2015.

 L’étude d’impact est disponible à la mairie de Marcillé Raoul et une enquête publique aura lieu . C’est sur la base de l’enquête publique que le préfet donne son accord ou non sur la faisabilité du projet.

  • Venez nombreux donner votre avis en renseignant le registre d’enquête.
  • L’enquête publique est ouverte à tous sans aucune restriction.
  • C’est un moment important de la vie démocratique.

L’enquête publique est consultable à la Mairie de Marcillé-Raoul du 30 mars au 28 avril 2015 aux heures d’ouverture du lundi au samedi de 9h à 12h et le lundi après-midi de 15h à 18h.

Le commissaire-enquêteur recevra les observations à la Mairie de Marcillé-Raoul lors de permanences les :

  • Lundi 30 mars de 15h à 18h
  • Mercredi 8 avril de 9h à 12h
  • Samedi 18 avril de 9h à 12h
  • Jeudi 23 avril de 9h à 12h
  • Lundi 27 avril de 15h à 18h

L’APSE a élaboré un tract d’informations concernant cette enquête. N’hésitez pas à nous aider en imprimant ce document et en le distribuant autour de vous